Skema > Actualité Skema > nouvelle etude observatoire skema feminisation des entreprises

ACTUALITÉS

Nouvelle étude de l'Observatoire SKEMA : la féminisation des entreprises

Partager   


Une nouvelle étude de l’Observatoire SKEMA sur la diversité des banques européennes.

​Alors que Christine Lagarde assume depuis le 1er novembre 2019 la présidence de la Banque Centrale Européenne (première femme à ce poste), l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises a voulu mesurer la diversité de 35 banques européennes et la place des femmes au sein de leur gouvernance sur une période de 10 ans, de 2008 à 2018.

Christine Lagarde, comme Ministre des finances (2010) puis comme Directrice du Fond Monétaire International (2018) a déclaré que si Lehman Brothers s’était appelé Lehman Sisters, l’industrie financière aurait connu un autre destin.

L’Observatoire SKEMA de la Féminisation des entreprises a analysé la situation sur la période 2008-2018.
Son directeur, le professeur Michel Ferrary, s’est penché sur la féminisation des 35 plus grandes banques européennes pour mesurer leur féminisation aux niveaux des conseils d’administration, des comités exécutifs et des effectifs en 2008. Il a également observé l’évolution entre 2008 et 2018 afin d’explorer deux questions : Lehman Brothers est-il devenu Lehman Sisters ? Cette éventuelle féminisation a-t-elle un impact sur la performance des banques ?

En 2008, la gouvernance des banques européennes s’apparentait à un « old boys network ». L’étude souligne un fort accroissement de la présence des femmes dans leurs CA et comités exécutifs entre 2008 et 2018 (+95,34%).

Mais, de nombreux travaux en sociologie et en management insistent sur la nécessité d’atteindre une taille critique de 30% pour qu’un groupe social influence une organisation. En 2018, seules 7 banques ont plus de 30% de femmes dans leur conseil d’administration et dans leur comité exécutif.
Sur les 35 banques européennes, seules 2 d’entre elles ont une femme comme présidente (Chairman): Banco Santander et DNB, et aucune d’entre elle n’a une femme comme directeur général (CEO).

Retrouvez l’intégralité de l’étude 2019 de l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises.

Depuis 2007, à l’initiative de son fondateur, le professeur Michel Ferrary, l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises analyse également l’évolution du pourcentage de femmes dans les conseils d’administration, les comités exécutifs, l’encadrement et les effectifs des 60 plus grandes entreprises privées françaises (CAC40 + CAC Next 20).
Il analyse le lien entre la féminisation des différents niveaux hiérarchiques (conseils d’administration, comités exécutifs, encadrement et effectifs) et leurs performances économiques et financières (croissance, rentabilité, cours de bourse…).
Les travaux de l’Observatoire SKEMA de la féminisation des entreprises ont fait l’objet de nombreuses publications académiques et présentations dans des conférences scientifiques.

Pourquoi choisir SKEMA ?
A la pointe des classements français et internationaux VOIR LES CLASSEMENTS
Une business school globale VOIR L'ACTUALITE SKEMA
Une large offre de formations CHOISIR