Skema > Actualité Skema > interview avec un espoir olympique anais breche etudiante en global bba

ACTUALITÉS

Interview avec un espoir olympique : Anaïs Brèche, étudiante en Global BBA

Publiée le 18 avril 2021
Partager   

Anaïs Brèche est gymnaste et étudiante au sein du Global BBA dans la filière des sportifs de haut niveau. Cela lui permet de combiner ses études avec un calendrier d'entraînement et de compétition rigoureux. Dans cette interview, elle nous parle de ses études à SKEMA, de son entraînement et de ses espoirs pour les prochains Jeux olympiques.

1) Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Anaïs Brèche, j’ai 20 ans. J’ai commencé la gymnastique à 5 ans et j’ai intégré le collectif France à l’âge de 15 ans d’abord en junior puis en senior à 17 ans. Cela fait maintenant 3 ans que j’ai commencé le Bachelor à SKEMA en parallèle de ma carrière sportive.
 
2) Présente-nous ton sport, ton club et le pôle France.
Je fais de la gymnastique spécialité trampoline. Le but est de faire un mouvement de 10 figures enchaînées avec le plus de vrilles et de rotations, ça va des simples aux quadruples rotations. Mon club est à Sevran en région parisienne et je m’entraîne à Antibes au pôle France où j’ai la chance d’être avec les meilleurs gymnastes français et mondiaux.
 
3)  Comment vis-tu ton double projet à SKEMA ? 
Je le vis plutôt bien étant donné que je peux étendre mon cursus sur 5 ans, cela me permet d’alléger mon emploi du temps pour pouvoir m’entraîner en parallèle. 
 
4) La situation sanitaire a-t-elle impacté ta pratique sportive ?
 Oui, le report des JO a eu un impact sur les modalités de sélections. Pendant un an, aucune compétition nationale et internationale n’a eu lieu.
 
5)  Comment se déroulent les compétitions en temps normal ? 
En temps normal, nous avons deux mouvements à présenter, un relativement simple et un deuxième dans lequel nous mettons toutes nos figures les plus complexes. Nous sommes jugés sur 4 paramètres : la hauteur, l’exécution (la propreté), le déplacement sur la toile et la difficulté. Le but étant de faire le plus de point possible 
 
6) A l’occasion de tes nombreux voyages et expériences de compétitions internationales, as-tu un souvenir, une anecdote que tu n’oublieras jamais et que tu puisses nous partager ?
Mon meilleurs souvenir et de loin, a été le dernier championnat d’Europe en 2019 à Baku. C’était ma première compétition en senior contre les meilleurs du monde. Il y avait un match par équipe et nous étions 3 filles, toutes les autres nations étaient 4 car 3 notes comptent et du coup il y a un « joker » au cas où l’une de l’équipe tombe. La pression et la tension étaient au max, je pense que je n’ai jamais été aussi stressée. J’ai réussi à faire un beau passage, ma deuxième coéquipière aussi et il ne restait plus que la troisième pour pouvoir tenir la médaille dans la main. Le troisième passage réussi, on a essayé de calculer les points approximativement en comparant avec les autres équipes et on se positionnait 4ème. Au final lors de l’annonce des résultats sur le tableau géant, on nous classe vices championnes d’Europe. C’était vraiment un moment de folie, d’hystérie, de joie. Rien que d’y penser j’en ai les larmes aux yeux (Rires).
 
7)  Quels sont tes objectifs sportifs actuels ? 
Il y a de nouveau les championnats d’Europe dans 1 mois, du 29 avril au 2 mai, qui se dérouleront à Sochi en Russie. J’espère revivre une nouvelle médaille. Mais mon objectif principal est une qualification aux JO de paris en 2024.
 
8)  Et après le trampoline, qu’est-ce que tu aimerais être ou faire ? 
Je ne sais pas trop encore, mais je suis intéressée par l’événementiel sportif ou encore par les médias toujours dans le milieu du sport.
 
9) Que peut-on te souhaiter de mieux pour la suite ? 
Une qualification olympique 😊
Pourquoi choisir SKEMA ?
A la pointe des classements français et internationaux VOIR LES CLASSEMENTS
Une business school globale VOIR L'ACTUALITE SKEMA
Une large offre de formations CHOISIR