AIM 2017

 

 

Thématiques

La thématique principale de la conférence AIM 2017 sera

« Faire face à la complexité dans un monde numérisé ».

 

Thématiques suggérées

 

Références​

 

 

Nombre des sujets qui intéressent les chercheurs en SI impliquent des interactions complexes entre les informations, les individus, les groupes, les communautés, les organisations, les marchés et les technologies.
De nombreux chercheurs en SI ont des difficultés à aborder de telles interactions complexes inhérentes au conflit fondamental entre la dynamique, la pluralité de niveaux des phénomènes qui les intéressent et les méthodes et théories traditionnelles qui se basent sur la variance et se focalisent sur un seul niveau.


Des recherches récentes utilisant la science de la complexité (à la fois la théorie et la méthode de simulation basée sur l’agent) semblent pleines de promesses pour la science de la complexité et laissent entrevoir une nouvelle approche puissante pour la construction théorique et les tests empiriques dans de tels domaines socio-techniques complexes
(par exemple, Benbya & McKelvey 2006a & b; Johnson et al 2014;. Nan 2011; Nan & Lu 2014; Tanriverdi et al 2010;. Vessey & Ward 2013; Vidgen & Wang 2009).


La pensée systémique est cependant encore peu développée dans la théorisation et les publications en SI. Dans un monde en effervescence qui change à la vitesse de la lumière il y a place pour le débat et la recherche sur la façon dont les SI, le management de projet et les comportements peuvent se combiner afin de donner du sens et régir nos activités. La théorie de la complexité offre un prisme intéressant à travers lequel l'information, les systèmes d'information, les incertitudes environnementales, la gestion de projet et les risques organisationnels peuvent être mieux compris.


Nous vivons dans un monde "de projets", où le changement, les sources de revenus et beaucoup d'autres activités découlent de processus basés sur des projets (Geraldi et al., 2011). Les stratégies d'entreprises, impliquant un changement organisationnel, nécessitent généralement le développement de projets, comme par exemple des projets informatiques. Pourtant, les organisations ne parviennent pas à mettre en œuvre leurs stratégies, même si elles ont recours à des techniques de gestion de projet, de programme ou de portefeuille (Serra & Kunc, 2015). Alors que les entreprises subissent des changements organisationnels importants, (fusions, évolution des modèles d'affaires et des relations clients, réorientation stratégique, programmes de réduction des coûts ...) et récurrents, la capacité à comprendre les changements organisationnels permis par les SI leur fait encore défaut (Besson & Rowe, 2011).


Le développement des systèmes d'information (DSI) est lui-même une activité complexe. Cette complexité est amplifiée par les changements continus dans les besoins des utilisateurs, par les parties prenantes collaborant au processus de conception d'architectures numériques, et les changements de besoins organisationnels dans l'évolution des environnements concurrentiels externes. Les résultats des recherches montrent que, si cette complexité croissante n’est pas correctement prise en compte, les systèmes d'information sont mis en échec (Benbya & Mckelvey, 2006a).


Un mauvais alignement des composants des systèmes d'information (SI), y compris ses utilisateurs, avec le reste de l'organisation demeure un problème critique et chronique pour la fonction SI et les DSI (Benbya & Mckelvey, 2006b; Preston et al 2006;. Walsh et al . 2014).
Reliant l’école française illustrée par les travaux d'Edgar Morin (2007), Jean-Louis Le Moigne et Marie-José Avenier (2007, 2010), l’école britannique dans la lignée de Peter Checkland et la tradition plus américaine des sciences de la complexité (Nang, 2011;. Tanriverdi et al 2010), le thème général de la conférence «Faire face à la complexité dans un monde numérique» mettra l'accent sur toutes ces questions. Des thématiques, qui soulignent explicitement la complexité ou non, seront abordés dans plus ou moins de détails. Les contributions qui ne traitent pas du tout ou peu de la complexité, ou dont les sujets ne sont pas repris dans les différentes thématiques peuvent être soumis sous la rubrique «Sujets généraux», dans la mesure où ils traitent de sujets connexes aux SI.

 

Modèle de soumission

 

Thématiques suggérées

responsables des tracks

 

1. Gestion de la connaissance, partage de la connaissance et complexité
     Ahmed Bounfour, Aurélie Dudézert

2. Communication électronique, commerce en ligne et complexité 
     Imed Boughzala, Jessie Pallud

3. Prise de décision, travail de groupe, communauté collaborative et complexité 
    Cécile Godé, Christophe Elie-dit-Cosaque, Nathalie Mitev

4. Gestion de projet SI, gouvernance et complexité
    Johanna Habib, Redouane El Amrani, Guillaume Biot-Paquerot

5. Institutionnalisation et implantation de systèmes
    Frederic Adam, Andrea Carugati and Lapo Mola

6. Systèmes inter-organisationnel, supply chains et complexité
    Fergal Carton, François de Corbière, Daniel Thiel

7. Stratégie, design organisationnel et complexité
    Serge Amabile, Liette Lapointe

8. Automatisation des SI, fragilité et effets systémiques
    Arnaud Gorgeon, Lynne Markus

9. Modélisation des processus d’affaires
      Chantal Morley, Isabelle Comyn-Wattiau

10. Intelligence artificielle et réalité augmentée
     Walter Baets,  Alain Berger, Claire Gauzente

11. ISD, méthodes agiles et DevOps
      Brian Fitzgerald, George Kuk, Valérie Fernandez

12. Développement durable et SI
      Florence Rodhain, Seidel Stefan

13. E-government et Smart cities
      Henri Barki, Ryad Titah

14. Délocalisation et externalisation
      Bouchaib Bahli, Suzanne Rivard, Shirish Srivastava

15. Innovation de business models
      Boris Fritscher, Yves Pigneur

16. Crowdsourcing, open innovation & absorptive capacity
      Jean-Fabrice Lebraty, Carine Dominguez-Péry

17. Epistémologie, Design science et méthodes de recherché en SI
      Marie-José Avenier, Amandine Pascal, Eddie Soulier

18. Media sociaux & communication
      Nabila Boukef, Aurélie Girard, Stéphanie Missonier

19. Big data, analytique et défis sociétaux 
      Bernard Fallery, Samuel Fosso-Wamba

20. Sécurité et vie privée
      Yves Barlette, Caroline Lancelot-Miltgen

21. Technologies de l’information, gestion du cycle de vie des produits et innovation
      Mickael David, Valéry Merminod

22. SI, Globalisation et pays en voie de développement
      Véronique Guilloux, Emmanuel Houzé

23. Systèmes mobiles, mobilité et comportements
      Aurélie Leclerq, Jean-Eric Pelet 

24. SI pour la pédagogie, e-learning et MOOCs
      Emmanuelle Bernardin, Oihab Allal-Cherif

25. Systèmes d’information de santé
      Guy Paré, Roxanna Ologeanu

26. E-tourisme  
      Cécile Clergeau, Amir Hasnaoui

27. SI, entreprenariat et start-ups
      Jo-Anne Lim, Laurence Caron-Fasan

28. SI et finance
      Wendy Currie, Myriam Raymond

29. L’informatique dans les nuages, les nouvelles architectures et les services
      Marc Bidan, Nathalie Dagorn

30. Systèmes d’entreprises pour les PMEs 
      François Deltour, André Mourrain

31. Sujets généraux
      Nassim Belbaly, Alain Cucchi, Marc Favier



Pourquoi
choisir SKEMA
A la pointe des classements français et internationaux VOIR LES CLASSEMENTS
Une global business school VOIR L'ACTUALITE SKEMA
Une large offre de formations CHOISIR

SKEMA, The global Business School

Bachelor, ESDHEM, Programme Grande Ecole, Mastères Spécialisés®, Masters of Science, Formation Continue, Executive MBA, Doctorat, PhD, DBA….


Inscrivez-vous
à nos newsletters.